L’imputation ignorante à la personnalité du Prophète Mohammad 22 (pslf)

Dans cet entretien, nous sommes en train de présenter des preuves relevant le défi que les arabes imputaient au Prophète Mohammad (pslf), qu’il fut ignorant c.-à-d. celui qui connait ni lire, ni écrire. Cela, démontrait plutôt le degré de la haine qu’av

Dans cet entretien, nous sommes en train de présenter des preuves relevant le défi que les arabes imputaient au Prophète Mohammad (pslf), qu’il fut ignorant c.-à-d. celui qui connait ni lire, ni écrire.  Cela,  démontrait plutôt le degré de la haine qu’avaient les arabes vis-à-vis du prophète Mohammad (pslf). Par contre le Prophète fut quelqu’un qui avait reçu l’enseignement auprès d’Allah. De même, nous avons aussi étalé des dimensions supranaturelles du Saint Coran et comment les arabes cherchaient à rédiger quelques versets semblables aux versets du Coran afin de lancer défi au Coran. Par contre,  Allah dit ; « Si vous doutez de la réalité que nous avons révélé à Notre Serviteur, faites secours à vos dieux en dehors d’Allah et amenez un verset semblable au Coran, si vous étiez véridiques. Tout cela atteste le degré de connaissance étalée dans le Coran, qu’aucun être ne pouvait la compromettre, ainsi que la faveur que Dieu accorda à son Prophète à fin qu’il soit un modèle de l’humanité.       

Fichier attachéTaille
Fichier 8a1aed7009d279ce8cfb13f68f5cc1fe.mp439.82 Mo